Adjectif : analyses et recherches sur les TICE

Revue d'interface entre recherches et pratiques en éducation et formation 

Barre oblique

TICE et Internet responsable

lundi 26 mai 2014.


par Anne Vallée

Internet compte un ensemble de moyens de communication et d’apprentissage. Cependant, leurs utilisations peuvent parfois présenter quelques dangers, en particulier auprès du jeune public. Dans ce contexte, comment peut-on aujourd’hui sensibiliser les élèves sur des usages responsables d’Internet ?

Le Ministère de l’Éducation Nationale est soucieux de participer à la sensibilisation des élèves sur les dangers d’Internet. Il a d’ailleurs mis en place une page sur son portail Eduscol, appelée « Internet Responsable ». Ce site donne, tant aux élèves qu’aux professionnels de l’éducation, des conseils et des suggestions pour une utilisation optimale des Technologies de l’Information et de la Communication en général, et d’Internet en particulier. Il renvoie également au programme national de sensibilisation des jeunes aux usages et enjeux de l’Internet appelé « Internet Sans Crainte » et diffusé par la société Tralalère. Ce programme disponible sur Internet propose des ateliers interactifs de type jeux sérieux à destination des enfants et des adolescents. Les enseignants peuvent eux aussi les utiliser avec les élèves ; des fiches pédagogiques sont d’ailleurs à leur disposition. Par exemple, la « fiche atelier participatif - Liberté d’expression » explique la cible de cette activité (enfants de 7 à 12 ans), le but (connaître les attentes des élèves sur Internet et leur montrer les limites de la liberté d’expression), la durée (50 minutes) et les modalités d’organisation de la séance.

Patricia Mackenzie, professeure documentaliste au collège du Pays de Banon près de Manosque, explique dans une vidéo de L’Agence Nationale des Usages des TICE intitulée « Jeux sérieux pour Internet responsable » (CNDP, 2013, 3mn41), l’intérêt des jeux sérieux dans la responsabilisation des élèves sur Internet. Elle a expérimenté en 2013 avec des élèves de quatrième le programme « 2025 exmachina » qui bénéficie du soutien de la Commission Européenne et de la Délégation aux Usages de l’Internet. Ce programme propose quatre jeux sérieux aux élèves. Le but de chaque mission proposée est de retourner dans le passé afin de régler une situation problématique découlant d’un mauvais usage d’Internet ayant conduit à ternir la réputation d’un adolescent. Les élèves peuvent travailler en binôme ou en individuel. Comme précisé par l’enseignante, ces jeux permettent de « réfléchir avec les élèves aux risques et aux enjeux d’Internet en les mettant en situation active pour avoir une vraie efficacité » (1mn13s). Une des élèves de quatrième interrogée sur l’utilité ce cette action, déclare dans cette même vidéo : « c’est un jeu qui nous fait prendre conscience qu’il y a certains dangers sur Internet qu’on peut éviter, en évitant de mettre des photos compromettantes, en ne disant pas n’importe quoi. » (0mn21s) Ainsi, lorsque ces jeux sont interactifs et font appel à des analyses de situations réelles, leur impact n’en est-il pas plus important sur la sensibilisation des élèves à propos des dangers d’Internet ?

Dans l’article « Les jeunes et la nouvelle culture Internet » (Tisseron, 2009), publié en 2009 Serge Tisseron, docteur en psychologie, mentionne trois raisons pour lesquelles les jeunes aiment utiliser Internet dans leur recherche de socialisation : « le plaisir de pouvoir avancer masqué derrière un pseudonyme », l’envie de « valoriser des expériences intimes en se racontant ou en se montrant », et le désir de se confronter « à un monde dans lequel il est impossible de savoir ce qui est vrai et ce qui est faux ». Ces différents attraits pour le monde virtuel d’Internet comportent cependant un risque : celui de « brouiller les repères » (p. 37) de et dans la vie réelle. C’est pourquoi, l’auteur déclare que « l’accès des jeunes à Internet et son usage doivent être non seulement cadrés, mais aussi accompagnés. » (p. 37). Il formule à destination des parents et des collectivités publiques quelques pistes de réflexion sur cet accompagnement. Par exemple, si l’enfant désire rencontrer dans la réalité les inconnus avec qui il a fait connaissance sur Internet, l’adulte devrait le protéger en l’accompagnant ; il faudrait aussi apprendre aux enfants « la distinction entre espaces intimes et espaces publics dès l’entrée en primaire » (p. 41) pour prévenir le danger de trop s’exposer. Tisseron propose aux agents scolaires de « donner des exercices scolaires à réaliser par groupes de trois ou quatre enfants dans lesquels chaque groupe serait convié à aller chercher ses sources sur Internet…de manière à découvrir que chacun en ramène des informations différentes sur les mêmes sujets » (p. 41). Cela permettrait aux enfants de se rendre compte que les informations disponibles sur Internet ne sont pas toutes vraies et qu’il est donc important de vérifier ses sources lorsque l’on cherche sur Internet. Les collectivités publiques sont encouragées à « développer des dispositifs qui engagent le corps et ‘l’imitation pour de faux’ » (p. 42) à destination des parents et de leurs enfants. Enfin, l’auteur « propose qu’on réserve les jeux numériques aux enfants de plus de 6 ans, Internet accompagné après 9 ans et Internet seul au moment de l’entrée au collège. » (p. 42)

Sensibiliser aux dangers des pratiques d’Internet s’appuie donc sur de multiples actions de prévention.

Référence

Tisseron Serge (2009), « Les jeunes et la nouvelle culture Internet », p. 37-42, Revue Empan, avril 2009 (n° 76), Editeur : ERES. [En ligne] consulté le 08-05-2014.

Références associés

CNDP, Agence Nationale des Usages des TICE, Mugur Enéa (2013), « Jeux sérieux pour internet responsable » Vidéo de 3mn41. [En ligne] consulté le 08-05-2014.

Eduscol, Ministère de l’Éducation Nationale (2014), « Internet responsable » [En ligne] consulté le 08-05-2014.

Tralalere (2014), « fiche atelier participatif - Liberté d’expression » in Internet Sans Crainte, 2014, PDF. En ligne, [En ligne] consulté le 08-05-2014.


 

Accueil | Abonnement | Contact | | Statistiques du site | Mentions légales

ISSN : 2610-1920 - Site réalisé avec SPIP 3.2.11