Adjectif : analyses et recherches sur les TICE

Revue d'interface entre recherches et pratiques en éducation et formation 

Barre oblique

Les technologies de l’information et de la communication au service de la « glocalisation »

samedi 27 avril 2013.


Par Guillaume Moreau

Le développement mondial des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) font apparaître des nouveaux mots. Nous avons par exemple relevé le terme de « glocalisation ».

Selon le wiki de Paris Descartes, ce terme est introduit à la fin des années 1980 par le sociologue Roland Robertson. Pour ce dernier, il s’agirait d’un processus permettant de prendre en compte le phénomène de globalisation tout en tenant compte de la réalité locale comme une sorte de « globalisation qui se donne des limites, qui doit s’adapter aux réalités locales, plutôt que de les ignorer ou les écraser » ( Wiki).

Ce terme est apparu car la globalisation pose en effet plusieurs problèmes.

  • L’un d’entre eux concerne la place des cultures minoritaires. Selon Naila Amrous, les TIC peuvent servir de nouveaux moyens d’expression, car « ce n´est pas le système technique lui-même qui fait du réseau un lieu de vie, mais ceux qui créent et produisent des contenus » (Naila Amrous, 2006, p).
  • Un autre concerne l’économie des pays. Là encore, les TIC, selon l’Unesco, peuvent être déployées afin de développer les capacités d’adaptation des populations et notamment par la formation (UNESCO, 2010).
  • Un autre encore concerne la diversité des idées.

Ainsi, certains chercheurs constateraient en effet que « paradoxalement, la globalisation de l’information accentue la dynamique de glocalisation », permettant « à des idées qui n’auraient autrement jamais été reprises par les médias institutionnalisés de s’immiscer, plus ou moins durablement, dans l’espace public » (Filion et Beauregard, 2006, p.31 et p.37).

Par ailleurs, une étude menée conjointement par l’Université de Pennsylvanie et le Centre de recherche Pew Internet certifieraient le fait que les réseaux sociaux participeraient au processus : « Email, social networking services, and instant messaging promote “glocalization” – that is, they are used as frequently to maintain nearby core social ties as they are used to maintain ties at a distance » [1]. (Keith, Hampton et al, 2009, p.8).

Références

Simard J.-F. (2006). Les communications à l’ère du village global. Sous la direction de M. Filion & C. Beauregard. Actes du colloque : Les communications à l’ère du village global Série Conférence, numéro 14, PDF, 53p ISBN : 2-89251-295-6, En ligne

Keith N. Hampton et al. (2009). Social Isolation and New Technology. University of Pennsylvania & Pew Internet Project. PDF, 101p, En ligne

Wiki de Paris Descartes terme "Glocalisation". En ligne

Références associées

Amrous N. (2006). Internet, chance ou menace pour la diversité culturelle et linguistique  ? Revue électronique des sciences humaines et sociales. En ligne

UNESCO. (2010).La conférence internationale sur les TIC dans l’éducation donne la parole au grand public. Le 19-05-2010. En ligne

[1Traduction libre : "Les courriers électroniques, les réseaux sociaux et les messageries instantanées promeuvent la « glocalisation » - autrement dit, ils sont autant utilisés pour maintenir des relations de proximité [locales], que des relations à distance [globales]"


 

Accueil | Abonnement | Contact | | Statistiques du site | Mentions légales

ISSN : 2610-1920 - Site réalisé avec SPIP 3.2.11