Adjectif : analyses et recherches sur les TICE

Revue d'interface entre recherches et pratiques en éducation et formation 

Barre oblique

Editorial du numéro thématique 2 de la revue Adjectif

Utilisation de technologies pour la réalisation et la diffusion de travaux de recherche en Sciences humaines : enjeux et éthique
lundi 3 juillet 2023 Solène Zablot ; Céline Robillard
Mots-clés
Éditorial

Auteurs :
Solène Zablot
Laboratoire Education, discours et apprentissages – université Paris Cité

Céline Robillard
Laboratoire Education, discours et apprentissages – université Paris Cité

NS 2 / 2023 - T3

RÉSUMÉ Le but de cet éditorial est de présenter le numéro spécial Jeunes chercheurs, intitulé : « Utilisation de technologies pour la réalisation et la diffusion de travaux de recherche en Sciences humaines : enjeux et éthique » et qui a été publié à l’issue d’une Journée des jeunes chercheurs organisée par le laboratoire Education, discours et apprentissages (EDA) en juin 2022 autour des questions d’éthiques, d’utilisation des technologies, d’exploitations de données et de Sciences ouvertes.

MOTS-CLÉS • Recherches – Sciences humaines et sociales – Questions d’éthiques – Terrains numériques – Sciences ouvertes

ABSTRACT The aim of this editorial is to introduce the Second special number of Adjectif, called : “Use of technologies to realise and outreach researches conducted in the field of Human sciences : challenges and ethics”. This number has been published following a scientific meeting dedicated to the inexperiences researchers (Phd students and young Phd) and organised by the Education, discours et apprentissages laboratory in the last june of 2022 about ethics questions, uses of technologies, date mining and Open sciences.

KEYWORDS • Researches – Human Sciences – Ethic questions – Digital field – Open sciences

Rappel du contexte de la publication des numéros spéciaux dans la revue Adjectif

Pour rappel, le portique Adjectif (Accompagnement Décentralisé des Jeunes Chercheu-e-s en TIC) a été lancé en 2006-2007 dans le cadre d’un partenariat avec l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), puis s’est progressivement développé, d’abord en obtenant une certaine reconnaissance dans les pays d’Afrique Sub-saharienne, puis en France en 2019 avec l’obtention du statut de revue d’interface auprès du CNU (Conseil National des Universités) pour la section 70 (Sciences de l’éducation et de la formation).

Jusqu’en 2020, la revue a publié uniquement des articles au fil de l’eau. Fidèles aux valeurs initiales de la revue, les relecteurs et examinateurs se sont engagés dans un processus d’accompagnement des jeunes chercheurs à la publication d’articles de synthèse de recherches en cours dès lors que les travaux apportent une contribution intéressante aux questions d’usage des technologies à l’école et pour la formation des enseignants.

Forte de cette reconnaissance, les activités de publication de la revue Adjectif ont été diversifiés et les membres du comité de rédaction se sont engagés dans la publication de numéros thématiques ; le premier, intitulé Productions d’écrits et technologies… Regards contemporains [1] a vu le jour au mois d’avril 2021.

Utilisation des technologies et enjeux éthiques pour la recherche en Sciences humaines : éléments de contexte

En juin 2022, les doctorants et doctorantes du laboratoire Education, discours et apprentissages (EDA) de l’université Paris Cité ont organisé une Journée d’étude des jeunes chercheur et chercheuses intitulée : Éthique et numérique : des questionnements en sciences de l’éducation et en sciences du langage. Cette journée visait à initier des interactions et partages d’expérience autour des questions liées aux technologies numériques et aux réflexions éthiques qui les accompagnent. Les participants étaient invités à interroger leurs pratiques à la lumière des questions liées au recueil, traitement et diffusion des données numériques. À cet égard, la journée a fait une place d’honneur aux enjeux de la science ouverte. Enfin, il a été question de l’identité numérique des chercheurs, de sa gestion et son usage pour le partage de ses recherches.

Pour l’année universitaire 2022-2023, certains membres du comité de rédaction de la revue ont été actifs dans la réalisation de travaux menés dans le cadre d’un groupement de travail de type Gtnum au sujet des Humanités numériques en éducation ; soulignant un intérêt certain pour les travaux sur les littératies en Sciences humaines et sociales et particulièrement en éducation.

En ce sens, il est apparu important de relancer les travaux permettant de documenter non seulement les pratiques des enseignants, des chercheurs, mais aussi au sujet des évolutions techniques, notamment lorsqu’il s’agit de considérer la place de dispositifs technologiques capables de traiter de grands corpus de données : comment structurer et diffuser ces grands corpus ? Quels sont les nouveaux modes de socialisation émergents ? Comment les données des individus sont-elles collectées et traitées ? A quelles fins ? Ces questions vives visent à permettre de faire émerger des débats au sujet du traitement et de la diffusion de données par les chercheurs et chercheuses en Sciences humaines et sociales et d’apporter des réflexions quant aux besoins et aux modalités de formation.

C’est donc parce que la thématique abordée lors de cette journée entrait bien en résonance avec les préoccupations d’Adjectif que les membres du comité de rédaction ont proposé de publier un numéro spécial constitué des contributions des participants. Cependant, compte-tenu des discours récents, dans le périmètre francophone, sur les sciences ouvertes et la recherche participative, il est apparu important d’ouvrir l’appel aux jeunes chercheurs (doctorant et doctorantes ou jeunes docteur.es ayant soutenu leur thèse il y a moins de deux ans).

Présentation des contenus de ce numéro

La diversité des thèmes abordés dans ces articles témoigne de la pluralité des enjeux qui concernent l’utilisation des technologies pour la recherche en Sciences humaines et sociales. Un d’entre eux, pour les Humanités numériques, en tant que champ de recherche relativement émergent en France, est de réaffirmer à la fois la pluridisciplinarité et la transversalité des disciplines présentes au sein des Sciences humaines et sociales dans le but de faire émerger des réflexions communes quant aux usages des technologies pour la recherche. En ce sens, ce numéro spécial s’est efforcé de représenter cette pluridisciplinarité et cette transversalité dans la mesure où les jeunes chercheurs ayant contribués sont apprentis ou confirmés : philosophes, sociologues ou didacticiens des langues et leurs articles illustrent bien cette nécessité de penser ce qui est commun en Sciences humaines et sociales.

Aussi, si l’on reprend les axes thématiques énoncés dans l’appel à contributions, nous retrouvons deux articles portant sur des Réflexions éthiques dans les recherches en contexte numérique (axe 1).

Le premier, co-écrit par Aristide Tsayem, Thérèse Laferrière et Georges-Louis Baron propose de rendre compte des résultats obtenus lors d’une veille informationnelle traitant de la question de l’évaluation des apprentissages par le numérique et de confronter les résultats de cette veille aux réponses données pour cette même question à trois agents conversationnels que sont : ChatGPT, Bing et Consensus. Il s’agit, par là, de penser les enjeux éthiques quant à l’utilisation de ce type d’instrument pour la construction d’un argumentaire fondé sur des éléments probants, mais également de penser les limites des usages de ces mêmes instruments à des fins d’évaluation des apprentissages dans la mesure où les résultats fournis par ces agents, pour l’heure, demeurent assez limitées en termes de vraisemblance et de capacités d’argumentation.

Le deuxième article, écrit par Eugénie Pereira Couttolenc propose une réflexion sur les enjeux et la pertinence de l’anonymisation systématique et quasi-absolue des données, dès lors que ces dernières sont issues de processus de collecte réalisés en ligne (sur des blogs, dans ce cas précis). Il s’agit, notamment, de mettre en avant des tensions entre la nécessité du traitement des données à des fin d’exploitation pour la recherche et les normes juridiques, pas toujours adaptées au contexte de la recherche, puisqu’établies à des fins de prévention des utilisations commerciales illégales ou d’utilisations frauduleuses. L’auteure y propose une réflexion plus globale sur la posture déontologique du chercheur à l’égard de la collecte et du traitement des données.

En lien avec cette question de déontologie, l’article de Judith Gourmelin, porte sur des questions similaires au précédent, mais s’inscrit plutôt dans l’axe 3 : Se positionner sur le web en tant que jeune chercheur ou chercheuse. L’auteure propose de questionner la posture déontologique du chercheur dès lors que ce dernier entre en contact avec des individus ou des groupes d’individus en ligne (via les réseaux sociaux par exemple). Grâce à l’emploi du concept « d’Ethique du care », il s’agit de repenser les relations entre le chercheur et les enquêtés dès lors que ces dernières se produisent en ligne.

Enfin, l’article de Camille Roellens, qui s’inscrit dans l’axe 2 : Science ouverte : réflexions éthiques et pratiques propose une réflexion sur les enjeux du partage de données de recherche dans le cadre de projets de Sciences ouvertes à la lumière des travaux du philosophe Ruwen Ogien. A partir du concept de « Perspective minimaliste », l’auteur nomme trois enjeux principaux à l’ouverture et au partage des données de la recherche dans le cadre des Sciences ouvertes : 1) La défense des libertés académiques des chercheurs, 2) Le nécessaire respect des principes d’intégrité scientifique quant aux types de données partagées, 3) Les questions éthiques inhérentes à la gestion des données.

Finalement, ce numéro spécial se veut un premier jalon initiant non seulement des réflexions sur des thématiques de recherches vives, mais aussi sur le développement des activités de publication de la revue.

Articles du numéro spécial 2

Zablot, S. & Robillard, C. (2023). Editorial du numéro thématique 2 de la revue Adjectif
. Utilisation des technologies pour la réalisation et la diffusion de travaux de recherche en Sciences humaines : enjeux et éthique, NS 2, 2023) Adjectif : analyses et recherches sur les TICE. https://www.adjectif.net/spip.php?article589

Tsayem Tchoupou, A., Laferrière, T., & Baron, G-L. (2023). Les outils/instruments numériques pour l’évaluation des apprentissages, (NS 2, 2023) Adjectif : analyses et recherches sur les TICE. https://www.adjectif.net/spip.php?article585

Pereira, Couttolenc, E. (2023). Anonymiser ou non les données sensibles d’un corpus numérique en sciences du langage. L’intégrité contextuelle comme solution théorique et méthodologique, (NS 2, 2023) Adjectif : analyses et recherches sur les TICE. https://www.adjectif.net/spip.php?article586

Gourmelin, J. (2023). Du frein juridique à la réflexivité scientifique. L’éthique du care en terrains numériques, (NS 2, 2023) Adjectif : analyses et recherches sur les TICE. https://www.adjectif.net/spip.php?article587

Roellens, C. (2023). Esquisse d’éthique et d’une politique minimaliste de la science ouverte. Enjeux et perspectives humanistes dans un monde numérique au XXIème siècle, S 2, 2023) Adjectif : analyses et recherches sur les TICE. https://www.adjectif.net/spip.php?article588

[1Numéro thématique accessible à l’adresse suivante : https://www.adjectif.net/spip.php?page=thematiques&debut=2021-04-22&fin=2021-04-28&ref=1#


 

Accueil | Abonnement | Contact | | Statistiques du site | Mentions légales | Accessibilité

ISSN : 2610-1920 - Site réalisé avec SPIP 4.2.2