Le numérique et le développement contrasté de l’Afrique : quelle place pour les MOOCs ?

samedi 6 juin 2015.

Mots-clés


Par Claver Nijimbere

Le numérique est un facteurs important du développement : dans chaque pays, l’accès au numérique favorise la croissance du produit intérieur brut. L’Afrique ne fait pas exception : son développement reste indissociable du numérique et l’innovation dans ce domaine y est perçue comme une clé de la survie du continent. Si les potentialités du numérique sont susceptibles de soutenir et améliorer la vie des sociétés africaines, l’accès aux ressources numériques reste limité pour beaucoup de citoyens.

Le journal le Monde soulignait récemment que le manque de ressources numériques en Afrique reste un handicap pour le développement. Pour bénéficier de formations, les étudiants recourent aux cours en ligne : les MOOC.

Ces derniers restent néanmoins inégalement profitables. Un contraste est particulièrement souligné entre les pays du monde francophone et ceux du monde anglophone. Ces derniers sont les plus favorisés étant donné que les recherches et les innovations sont souvent en langue anglaise et par conséquent, les formations en ligne aussi en général.
Il est important de se demander comment ces ressources peuvent être mises à la disposition de tout le monde et exploitées par ceux qui en ont besoin.

Plus d’information, consulter l’article en ligne : http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/04/02/le-developpement-de-l-afrique-ne-peut-pas-etre-dissocie-de-celui-du-numerique_4608661_3212.html


Accueil | Contact | En résumé | | Statistiques du site | Mentions légales | Visiteurs : 1309456

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.20 + AHUNTSIC

Creative Commons License