Logo universités

Adjectif : analyses et recherches sur les TICE Barre oblique

La Twictée

mercredi 4 février 2015.

Mots-clés


Par Annick Ghislaine OUATTARA

De plus en plus, les enseignants découvrent en Twitter des « vertus pédagogiques ». Ainsi de nouveaux concepts en lien avec l’éducation voient-ils le jour : Twitclasses, Twitconseils, Twitlittérature ... et Twictée. C’est cette dernière que retiendra cette brève.

La Twictée, née de la contraction des mots "Twitter" et "dictée", repose sur un travail à la fois individuel et collaboratif. Les élèves d’une classe font une dictée classique sur leur cahier puis se scindent en petits groupes pour en discuter. Une fois, qu’ils sont d’accords sur l’écriture des mots, leur production commune est postée sur Twitter. – En l’absence d’ordinateurs et/ou tablettes dédiés à la classe, le smartphone de l’enseignant sert aux différents Twitt. – La dictée est reçue par une « classe miroir » qui est chargée de la corriger en fournissant des Twoutils c’est-à-dire de toutes petites leçons qui ont la valeur d’une justification orthographique. Chaque élève de la classe émettrice s’en inspire pour réécrire son texte sur son cahier en évitant le maximum d’erreurs, l’objectif étant de lui faire faire un zéro faute.

Des professeurs d’écoles en France y voient une opportunité de sensibiliser leurs élèves quant à un usage utilitaire des réseaux sociaux tout en leur offrant des moyens d’exceller en français [1]. Ce travail collaboratif implique et motive particulièrement les écoliers, leur donnant ainsi la latitude d’assimiler de manière ludique l’orthographe des mots.

Voir aussi les articles proposés sur http://www.alvinet.com/actualite/similaire/23918170.


 

Accueil | Abonnement | Contact | | Statistiques du site | Mentions légales

ISSN : 2610-1920 - Site réalisé avec SPIP 3.0.20 [22255]