Adjectif : analyses et recherches sur les TICE

Revue d'interface entre recherches et pratiques en éducation et formation 

Barre oblique

Une étude ethnographique autour de la culture multimédia en milieu populaire

dimanche 22 juin 2014.


Par Annick Ghislaine OUATTARA

Historien de formation, Patrice Carré est actuellement directeur des Relations institutionnelles à la Direction des relations avec les collectivités locales du Groupe France Télécom Orange. Il exerce également comme chargé de cours à Paris Tech’ - Télécom Paris (ÉNST) et au CELSA où il enseigne l’histoire et la sociologie de l’innovation. Auteur et co-auteur de nombreuses publications scientifiques, il a contribué à la critique de nombreux ouvrages dont le livre du sociologue Fabien Labarthe Démocratiser la culture multimédia ? Usages et apprentissages en milieu populaire.

Dans son article « Une étude ethnographique autour de la culture multimédia en milieu populaire », il retrace l’itinéraire d’enquête de Labarthe dans un Espace Culture Multimédia (ECM) marseillais, la friche la Belle de Mai. – Ces ECM émanent d’une volonté politique à résorber les fractures numériques par le biais d’accès publics et d’initiation au multimédia dans les établissements culturels et socioculturels. Les contenus proposés étant essentiellement culturels, éducatifs et artistiques. – Les jeunes de ce 3ème arrondissement de Marseille, pour la plupart culturellement peu dotés, n’y ont été attirés qu’à partir du moment où une connexion Internet gratuite leur a été offerte. Son intérêt pour eux s’est progressivement imposé au cours de l’enquête. En effet, la question de départ était plutôt orientée autour des relations entre les artistes et les animateurs multimédia dans les ECM. Elle a ensuite évolué et a mis en perspective le comportement de ces adolescents de quartiers défavorisés au contact d’artistes et d’animateurs socioculturels. Il en est ressortit qu’à l’initiative de la création d’une Web-télévision, ceux-ci se sont investis dans un processus d’appropriation des technologies dans lequel les rapports sociaux occupent une place prépondérante. En somme, ces apprentissages sont le fait d’une « autodidaxie collective » dans laquelle l’entraide et la collaboration sont les maîtres-mots. Avec les habituations, tâtonnements, essais et erreurs, propres à toute formation, l’éducation aux usages informatiques de ces jeunes s’est peu à peu soldée par l’acquisition d’une culture du numérique. Celle-ci concerne les compétences informatiques dont ils se dotent pour un usage adéquat des outils technologiques et une meilleure appropriation des services qui en découlent.

À la fin de sa recherche, Labarthe interroge la conception selon laquelle le numérique apparaît comme un vecteur tout-puissant de la « démocratisation culturelle. » Ce à quoi, renchérit Carré en rappelant que l’expérience de la friche met effectivement en lumière l’impact du numérique dans l’émersion d’un public inaccoutumé. Pour lui, l’enquête étant « historiquement datée » – de 1998 à 2006 –, il convient de la mettre en lien avec les notions actuelles de littératie numérique et d’inclusion numérique.

SOURCES

LABARTHE Fabien, (2013), Démocratiser la culture multimédia ? Usages et apprentissages en milieu populaire, Paris, Maison des Sciences de l’Homme, col. « praTICs », 2013, 150 p.

HUREL Pierre-Yves, (2014), « Fabien Labarthe, Démocratiser la culture multimédia ? Usages et apprentissages en milieu populaire », Reseñas, 2014, publié le 24 mars 2014 et consulté le 18 juin de http://lectures.revues.org/14075.

http://www.nonfiction.fr/fiche-perso-1196-patrice_carre.htm, Consulté le 18 juin 2014.

http://fr.linkedin.com/pub/patrice-carre/45/b87/251, Consulté le 18 juin 2014.


 

Accueil | Abonnement | Contact | | Statistiques du site | Mentions légales

ISSN : 2610-1920 - Site réalisé avec SPIP 3.0.20 [22255]