Logo universités

Analyse et recherche sur les TICE Barre oblique

Médiatisation, sensibilisation et engagement : quand les médias s’intéressent à ceux qui s’engagent contre la déscolarisation des enfants dans le monde

samedi 17 mai 2014.


par Mélanie Auber

Aujourd’hui, de nombreux enfants sont déscolarisés en raison de crises et de guerres. Des pays comme le Cameroun, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire aident à re-scolariser ces enfants. Des personnes et des associations s’engagent pour réenclencher, poursuivre ou commencer le processus de scolarisation de ces enfants. Comment peut-on sensibiliser le public à cette question de la déscolarisation des enfants dans le monde et ainsi soutenir ceux qui s’engagent pour lutter contre ce phénomène ?

« Enfants réfugiés : comment prendre en charge leur scolarisation ? » est une émission radiodiffusée sur RFI au sujet des enfants de l’école des sables. Cette école a été créée en faveur des enfants du Touareg au Mali, par un enseignant nommé Ibrahim Agassarid qui a fui avec une vingtaine d’enfants pour éviter qu’ils deviennent des « enfants soldats » quand, en 2012 les islamistes investissent le Mali et qu’ils interdisent l’enseignement d’un certain nombre de matières comme l’éducation civique, les mathématiques, la philosophie, la biologie. La scolarisation de chaque enfant est financée par un système de parrainage mis en place par l’association française « l’école des sables ». Désormais, 42 filles sur 112 élèves y sont scolarisées.

L’article de Marcelline Djeumeni Tchamabe intitulé « Ressources, instruments, ouverture » (2013) aborde les efforts accomplis par le Cameroun dans le domaine de l’éducation en direction d’enfants déscolarisés. L’article concerne les programmes utilisés dans le cadre des Curricula Accélérés pour la Réinsertion des Enfants Déscolarisés (CARED), en lien avec les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). L’auteur explique qu’il s’agit d’un programme comprenant trois référentiels. Un référentiel d’activités informant les enseignants à propos de l’apprentissage, des activités et des tâches liées à la formation du public concerné par le dispositif CARED ; un référentiel de compétences indiquant l’ensemble des savoirs que les futurs formateurs sont censés avoir mobilisé ; un référentiel de formation dans lequel les savoirs à acquérir sont exprimés en termes de capacités. Ce dernier référentiel fixe les objectifs de la formation et donne les moyens pédagogiques pour pouvoir les atteindre (p63).

Les curricula proposés sous forme d’imprimés ne permettaient pas de former assez rapidement les élèves, notamment ceux qui avaient le plus de retard. Ils ont donc été numérisés afin d’optimiser la formation des élèves déscolarisés. Dans l’article il est précisé que cette numérisation permet aux formateurs de partager leurs ressources sur un site communautaire (p70), favorisant ainsi leur l’implication dans le projet. « Les démarches déductives et les démarches inductives sont proposées pour stabiliser la connaissance, permettre aux enfants de prendre conscience de leurs connaissances, de s’en approprier et de réinvestir les acquis dans d’autres situations » (p70). La numérisation des curricula permet aussi la diversification des formations à destination des enseignants (p60) ; aide ces derniers à cerner les difficultés des élèves afin d’ajuster leur action pédagogique selon un mode de régulation rendue plus interactive (p60) ; elle permet enfin la mise à disposition des ressources au-delà des heures de classe et accessibles en dehors des espaces institutionnels (p60). Ainsi, la numérisation permet d’accroître les situations de réussite des élèves afin de susciter leur désir d’apprendre et de retourner à l’école (p60).

À travers ces exemples, nous nous rendons compte que les médias peuvent être utilisés pour la sensibilisation du public à la question de la déscolarisation. Internet et la radio permettent d’atteindre des personnes disposant de ces moyens de communication. Le choix des personnes interrogées, l’impact de leurs témoignages, l’environnement sonore dans lequel ils sont enregistrés, ou encore citer le nom d’une association humanitaire au sein d’un article ou d’une émission peuvent amener le public à s’interroger sur des problématiques telles que la déscolarisation.

Références

Djeumeni Tchamabe Marcelline (2013), Ressources, Instruments, Ouverture. TIC et Curricula Accélérées pour la Réinsertion des enfants déscolarisés (CARED) au Cameroun, PDF, 16p, [En ligne] consulté le 06-04-2014

Références associées

RFI, Bastide Emmanuelle (2014) Enfants réfugiés : comment prendre en charge leur scolarisation ? [En ligne] consulté le 06-04-2014


 

Accueil | Abonnement | Contact | | Statistiques du site | Mentions légales

ISSN : 2610-1920 - Site réalisé avec SPIP 3.0.20 [22255]