Logo universités

Adjectif : analyses et recherches sur les TICE Barre oblique

Twitter en classe, une nouvelle forme de correspondance scolaire inspirée du mouvement Freinet

lundi 23 décembre 2013.


par Camille Corcuff

Le réseau social Twitter s’inscrit dans les pratiques scolaires. Certains usages font référence à la pédagogie Freinet, pédagogie fondée sur l’expression libre des enfants.

Une vidéo conférence (2013) tirée du site internet Youtube entre deux professeurs, met en exergue les objectifs pédagogiques concernant l’usage de Twitter à l’école maternelle. L’enseignant explique par exemple que les élèves de 2 à 5 ans peuvent lui dicter des phrases qu’il écrit, certes, lui-même dans l’interface de l’application numérique mais, surtout, cela requiert une syntaxe correcte et un vocabulaire précis de la part des élèves. Le dispositif pédagogique mis en œuvre avec Twitter permet ainsi la mise en valeur de l’oral. Le projet concerne aussi la « correspondre scolaire » avec d’autres classes, avec des parents de ses élèves ou avec des intervenants extérieurs à l’école à partir de l’expression libre.

L’article d’Aurélie Abadie, du magazine Lemonde.fr expose aussi les vertus pédagogiques de l’usage de twitter en classe. L’auteur s’appuie sur le témoignage d’une directrice d’école qui dit que « Twitter est un bon exercice d’appropriation du langage, c’est une bonne manière d’obliger les élèves à connaître toutes les lettres pour twitter (poster un message) » (2012, page web). Elle ajoute que cela permet aussi aux parents de suivre en direct ce que leurs enfants ont pu faire pendant la journée, cela remplace le cahier de vie scolaire ce qui relève là encore de la « correspondance scolaire ».

L’article tiré du Nouvel Educateur sur la correspondance scolaire, explique les apports de cette pédagogie. Il décrit la correspondance scolaire comme étant « une technique qui permet à l’enfant de s’exprimer et de communiquer originalement, qu’elle donne un sens aux activités, qu’elle permet une écoute et une tolérance entre les élèves d’une classe » (Gouillon, 2010, page web).

Cette correspondance donne implicitement un cadre aux élèves, ils doivent respecter des engagements. Twitter remplit donc ces conditions si l’enseignant permet à chacun de s’exprimer librement et quand il le désire. Les élèves peuvent aussi twitter collectivement autour d’un thème, ce qui favorise l’écoute au sein d’un groupe.

Ressources associées

MASSON Jean-Roch (2013), « Twitter en maternelle », Vidéo conférence avec Emmanuel Quatrefarges, Site internet Youtube, 25 mars 2013, durée : 16min 8sec. En ligne consulté le vendredi 4 octobre 2013.

GROUILLON Régis (2010), « La correspondance scolaire », Le Nouvel Educateur, Site internet de l’ICEM, En ligne consulté le dimanche 28 octobre 2013.

Site du magazine LeMonde.fr, ABADIE Aurélie, (2012). « Twitter en maternelle, le cahier de vie scolaire 2.0, article de presse », « Le Monde Société », En ligne consulté le vendredi 4 octobre 2013.


 

Accueil | Abonnement | Contact | | Statistiques du site | Mentions légales

ISSN : 2610-1920 - Site réalisé avec SPIP 3.0.20 [22255]