Logo universités

Adjectif : analyses et recherches sur les TICE Barre oblique

Une approche difficile de l’utilisation d’internet : le copier-coller

vendredi 22 novembre 2013.


par Nacéra Aliouane

L’utilisation du copier-coller à l’école à partir des documents disponibles sur Internet fait polémique. Cependant considérer le copier-coller seulement comme un danger ne pose-t-il un certain nombre de problèmes ? Les TICE sont mentionnés dans le référentiel de compétence du professeur. Il semble donc important que tous les professeurs, tous niveaux confondus, puissent construire des réponses.

L’étude de Caroline Ladage et Jean Ravestein a pour but de faire un bilan du savoir-faire des enseignants par rapport à leur utilisation des TICE, mais aussi sur leur vision de ces outils. On y trouve un bilan sur les manifestations du numérique dans le cadre scolaire avec par exemple Internet qui permet aux enseignants de se documenter et aux élèves de faire des recherches et d’utiliser cet outil dans une optique réelle de travail. Mais on y trouve aussi un volet concernant les TICE et ses méfaits. « Des études ont porté sur de nouvelles relations, parfois tendues ou même conflictuelles, entre le monde scolaire et l’Internet du fait de l’usage des ressources rendues très facile d’accès » (Caroline Ladage et all, 2013, page 2). D’après ces auteurs, un écart se creuse entre l’utilisation d’Internet dans le cadre scolaire et celui hors cadre scolaire. Pour les professeurs, l’utilisation d’Internet devient un moyen qui faciliterait trop le travail réalisé par les élèves car Internet serait alors une base de données pour les élèves adeptes du « copier-coller ». Cela les dispenserait d’un réel travail de recherche et d’investissement.

L’interview de Stéphanie de Vanssay, professeur des écoles, portant sur une question importante « Comment les enseignants intègrent-ils Internet, les téléphones portables et les réseaux sociaux à leur pratique pédagogique ? » mentionne notamment des questions liées à l’usage d’Internet. Bien qu’elle dise qu’Internet et plus généralement les outils informatiques sont très utiles et apportent beaucoup aux élèves, elle souligne aussi que « certains professeurs refusent tout rendu de travaux imprimés car cela pousserait selon eux au copier-coller. » (Stéphanie de Vanssay, 2013, page web).

L’utilisation d’Internet fait débat aussi au niveau universitaire. Par exemple, pour lutter contre le plagiat et la tentation du copier-coller, l’organisme ERUDI (Etudes et Ressources Universitaires à Distance) en lien avec l’Université de Nancy, propose un rappel sur ce qu’est le plagiat, et surtout ce que cela implique. Les étudiants sont donc informés que «  les formes de plagiat que nous rencontrons le plus souvent reviennent à copier tout ou une partie – même infime – de votre travail à partir d’un document rédigé par un autre quelle que soit la source […] » (ERUDI, 2013, page 1). Le plagiat passe par la copie principalement, mais aussi par la traduction et même par la périphrase de tout texte ou énoncé qui n’est pas issue d’un travail personnel, ou qui n’est pas cité correctement.

Ressource scientifique

LADAGE Caroline, RAVESTEIN Jean, (2013), « Internet et enseignants : entre contrastes et clivages. Enquête auprès d’enseignants du secondaire », Revue STICEF, Volume 20, 2013, ISSN : 1764-7223, En ligne (consulté le 03/10/2013).

Ressources associées

L’EXPRESS, KARAYAN Raphaële, (2013). « Il y a encore des enseignants qui interdisent d’utiliser Internet pour les devoirs » (02/09/2013), En ligne (consulté le 04/10/13).

ERUDI, Etudes et Ressources Universitaires à Distance, (2013), Université Nancy 2, « Attention, plagiat ! » 10p date NC, En ligne (consulté le 14/10/13).


 

Accueil | Abonnement | Contact | | Statistiques du site | Mentions légales

ISSN : 2610-1920 - Site réalisé avec SPIP 3.0.20 [22255]