Webradio et webarchive… formes d’écritures numériques

dimanche 22 septembre 2013.


Stéphane Crozar et al. s’intéressent à « comprendre quelles sont les modalités d’écriture nouvelles inhérentes au support numérique, afin d’analyser, d’enseigner et d’anticiper les pratiques et systèmes afférents » (p3). Ils abordent notamment l’exemple du Groupe de Recherches Musicales (GRM) de l’Ina qui produit des webradios, « émissions de radio rééditorialisées pour le web, navigables et enrichies » (p18), qui seraient alors « des figures rhétoriques de type ‘audio chapitré, illustré et augmenté’, au service du genre ‘webarchive’ » (17) ». L’objectif pouvant être de construire une version interactive d’une émission de radio, l’écriture de ce type permettrait ainsi d’introduire de l’interactivité, de la spatialisation et la délinéarisation.

Selon ces auteurs, « l’écriture numérique n’est pas seulement un changement de support, c’est une reconfiguration du système technique de production et de manipulation qui agit sur la nature même de la connaissance » (p3).

Références

Crozat Stéphane et al., « Éléments pour une théorie opérationnelle de l’écriture numérique », Document numérique, 2011/3 Vol. 14, p. 9-33. En ligne

Groupe de recherches musicales (GRM) de l’Ina. En ligne


Accueil | Contact | En résumé | | Statistiques du site | Crédits photo | Visiteurs : 276545

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License