Adjectif : analyses et recherches sur les TICE

Revue d'interface entre recherches et pratiques en éducation et formation 

Barre oblique

La place du B2i à l’école élémentaire

jeudi 9 mai 2013.


Par Véronique Langlet

Depuis son introduction en 2000, puis sa généralisation en 2006, le Brevet Informatique et Internet (B2i) fait partie intégrante des apprentissages de l’école, sans pourtant qu’aient été explicitées aux professeurs toutes les approches et procédures, et Serge Pouts-Lajus soulignait déjà en 1998 que « la condition des enseignants se présente à la fois comme une condition périlleuse et, vu l’immensité de la tâche, comme l’obstacle le plus sérieux pour l’usage des technologies dans l’éducation. » (Pouts-Lajus et Riché-Magnier, 1998, p173).

Les trois textes présentés ici mettent en scène l’intégration du B2i à l’école primaire dans des contextes différents.

Considérant l’introduction du B2i, Fluckiger et Bart (2012) estiment que « les instructions officielles nous semblent contenir certaines injonctions contradictoires, qui se réfractent dans l’activité enseignante sous forme de tensions » (p8).

Ces difficultés sont illustrées dans le texte de Ladage (2007) qui explore, en classe de CM2, les connaissances nécessaires à l’usage des outils de Recherche d’Informations sur Internet (RII) lors de validation du B2i école. Elle observe les difficultés qu’ont les élèves à formuler une requête pertinente et à choisir les mots justes : « il ne va en effet pas de soi pour des élèves de CM2 de trouver les termes adéquats par rapport à une question de recherche un peu complexe » (p6).

Par ailleurs, quelle place ont les outils informatiques dans la pédagogie du maître ? C’est une des questions que se pose Hétroit (2009) alors qu’il décide de créer un site Internet pour sa classe de CM1. Après deux ans d’utilisation, il estime que le site fait partie intégrante de la classe et qu’il est un atout pédagogique pour la validation du B2i : « les enfants qui me sont confiés sont certes dans un milieu plutôt privilégié, sans doute n’ont-ils pas besoins d’un accompagnement supplémentaire de celui des parents. Pourtant, ils en redemandent » (p118).

Références

Fluckiger, C., et Bart, D. (2012). « L’introduction du B2i à l’école primaire  : évaluer des compétences hors d’une discipline d’enseignement  ? » in Questions Vives. Recherches en éducation, (Vol. 7 n° 17), 15 p. En ligne doi:10.4000/questionsvives.1006

Hétroit, M. (2009). « Un site Internet à l’école  ? » in revue Empan, (Vol. 76, n°4), p. 117–119. En ligne doi:10.3917/empa.076.0117.

Ladage, C. (2007). « Apprendre la recherche d’informations sur Internet à l’école  : à la découverte du poids des mots. » in Congrès international AREF 2007 (Actualité de la Recherche en Éducation et en Formation), Strasbourg. 10 p. En ligne

Pouts-Lajus, S., et Riché-Magnier, M. (1998). « L’École à l’heure d’internet : Les enjeux du multimédia dans l’éducation » (Autre tirage  : 2002). Paris, France : Nathan Pédagogie. (ISBN 978-2091730004). 322 p.


 

Accueil | Abonnement | Contact | | Statistiques du site | Mentions légales

ISSN : 2610-1920 - Site réalisé avec SPIP 3.0.20 [22255]