Adjectif : analyses et recherches sur les TICE

Revue d'interface entre recherches et pratiques en éducation et formation 

Barre oblique

Quelle place pour les TIC dans l’évolution du métier de masseur-kinésithérapeute ?

vendredi 3 mai 2013.


par Christine Fichet

Cette brève propose des documents qui permettent de comprendre le contexte dans lequel évolue la profession de masseur-kinésithérapeute, notamment en lien avec les technologies.

Les TIC sont sans aucun doute un enjeu dans l’évolution du métier de masseur-kinésithérapeute mais pour occuper quelle place ? Des compétences dans la maîtrise des technologies de l’information et de la communication (TIC) sont nécessaires pour faciliter les travaux de recherche, le traitement des données, le travail en réseau, la formation par le E-learning dans le cadre du développement professionnel continu (DPC) initié par la Haute Autorité de Santé ou encore la contribution à des bases documentaires.

L’étude « agencements organisationnels et espaces projets » (Bourret et Andonova 2012) aborde par exemple, le rôle des TIC dans la construction d’un espace projet à travers le réseau bronchiolite ou le masseur-kinésithérapeute est partie prenante. Ce Réseau regroupe plus de 1 000 professionnels de santé (650 kinésithérapeutes et 350 médecins). S’appuyant sur le rôle de ce réseau que ce texte décrit, il y est question d’une cognition distribuée grâce aux outils de communication. Cette étude propose d’analyser des actes de communication dont l’usage des TIC et explique que les TIC permettent de décloisonner le système de santé et de faciliter la saisie des données de santé publique.

La monographie de masseur-kinésithérapeute de la direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins du ministère de la santé et des sports décrit le métier, son évolution (ONEM, 2008) [1]. Le document aborde les caractéristiques actuelles du métier, ses facteurs d’évolution, ses caractéristiques à l’horizon 2015 ainsi que les enjeux de Ressources Humaines et pistes d’actions pour accompagner l’évolution du métier.

Dans une logique d’universitarisation des études, le choix du référentiel, pour aborder les compétences en TIC du métier, est alors le C2i santé qui liste les compétences en informatique et internet en liaison avec le domaine de la santé. (Site eduscol).

Enfin, Paul Lyonnaz qui a participé à la création d’une base documentaire internationale francophone de masso-kinésithérapie (Kinedoc) [2] postule que la recherche documentaire et la veille informationnelle sur Internet contribuent à l’acquisition des compétences du métier et il questionne les enjeux liés à la formation des acteurs aux compétences listées par le référentiel C2i santé. (Lyonnaz, 2011).

Références

BOURRET Christian, et ANDONOVA Yanita (2012). « Agencements organisationnels et espaces-projets », in revue communication Vol. 30/1 | 2012 En ligne

Documents associés

Site eduscol, C2i ® Niveau 2  : Métiers de La Santé — Enseigner Avec Le Numérique — Éduscol Numérique En ligne

LYONNAZ ,Paul (2011) Étude d’éligibilité de KINEDOC.org aux politiques d’éducation et de formation tout au long de la vie en Pays de la Loire. DPF, 102p, mini mémoire de formation En ligne

ONEM Observatoire National des Emplois et des Métiers de la Fonction Publique Hospitalière (2008) Étude prospective des métiers de la fonction publique hospitalière, PDF 31p, En ligne

[1Observatoire National des Emplois et des Métiers


 

Accueil | Abonnement | Contact | | Statistiques du site | Mentions légales

ISSN : 2610-1920 - Site réalisé avec SPIP 3.0.20 [22255]