Adjectif : analyses et recherches sur les TICE

Revue d'interface entre recherches et pratiques en éducation et formation 

Barre oblique

L’apprentissage et l’utilisation des TICE dans le cadre d’une situation de handicap : Les élèves déficients visuels.

lundi 22 avril 2013.


par ÉLodie Brec

La mise en place des technologies de l’information et de la communication ont généré la création de normes et de standards tout en se préoccupant du public visé notamment avec la loi de 2005 « qui pose l’égalité des chances et l’accès à l’éducation en particulier aux élèves et étudiants en situation de handicap ». (Carrière et Chanet, 2012, p25) . Suite à cette loi , les établissements scolaires ont eu pour obligation la mise en place d’aménagements particuliers afin de subvenir aux besoins d’étudiants handicapés.

Selon Nathalie Pross, les élèves déficients visuels bénéficient d’une plus grande accessibilité à l’information et aux documents à l’aide des TICE. Les professeurs quant à eux, peuvent rendre les documents plus lisibles, utiliser des logiciels de grossissements et de synthèse vocale lors de l’élaboration de leurs cours. « Le plus grand dilemme pour les enseignants travaillant avec les élèves déficients visuels est de rendre accessible l’information et les documents de travail » (Pross, 2007, p.web)

Viviane Lambolez nous explique dans une vidéo que l’adaptation des documents de travail tels que des tableaux ou graphiques auparavant inexploitables car les déficients visuels n’ont pas la possibilité d’effectuer des représentations globales, permet aux élèves de disposer de ressources de travail similaires à celles de leurs camarades de classes. De plus, l’apport du bloc-notes braille, appareil électronique de prise de notes, favorisent leur intégration puisque l’enseignant va pouvoir procéder comme c’est le cas avec des personnes ne présentant pas de handicap. « C’est un outil vraiment indispensable pour l’intégration des élèves déficients visuels. Il est adapté aux élèves à partir du CM1 mais devient très efficace à partir du collège. » (Lambolez, 2006, vidéo) L’interaction est donc facilitée puisque l’élève peut rendre son travail et être corrigé.

Néanmoins, les recherches médicales effectuées montrent que les spécificités de chaque déficience visuelle ne sont pas encore connues, la généralisation des solutions n’est donc pas encore envisageable puisque leurs besoins sont divers.
De plus, bien que l’usage des TICE accroisse le nombre de ressources pédagogiques mis à disposition des déficients visuels, la situation présentée par Véronique Carrière nous montre quelques limites. La structure des cours doit être ordonnée : « Le séquençage des cours et la multitude des fichiers représentent une difficulté supplémentaire pour les étudiants déficients visuels. L’étudiant identifie cette accumulation comme un ’problème’ et non comme la possibilité d’avoir accès à un ensemble de ressources ».(Carrière et Charnet, 2012, p32).

Références

CARRIERE Véronique (08 juin 2012). Apprentissage médié par les TICE : Le cas des étudiants déficients visuels. Thèse de Doctorat en Sciences du Langage sous la direction de CHARNET Chantal, Université de Montpellier 3, PDF, 491p. En ligne

CARRIERE, Véronique, et CHARNET Chantal (2012). "Normes et standards pour les TICE  : Quelles incidences pour les étudiants déficients visuels  ?" in revue Frantice.net, PDF, 11p, En ligne

Ressources associées

LAMBOLEZ, Viviane (2006). L’Agence nationale des Usages des TICE - "Intégration des élèves déficients visuels". Vidéo en ligne 3’11min

PROSS, Nathalie (2007). L’Agence Nationale Des Usages Des TICE - "La Lisibilité des documents pour les déficients visuels". Article de blog du 10-04-2007 En ligne

Site Legifrance.gouv LOI n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées En ligne


 

Accueil | Abonnement | Contact | | Statistiques du site | Mentions légales

ISSN : 2610-1920 - Site réalisé avec SPIP 3.0.20 [22255]