Expolangues 2013 : le numérique au service des langues

mardi 29 janvier 2013.


Une idée répandue est que les professeurs enseignant des disciplines non scientifiques sont plus éloignés des TICE que les autres. En ce qui concerne l’enseignement des langues, un certain nombre d’études invite à nuancer cet a priori [1] :

L’apprentissage des langues vivantes est l’un des domaines auquel on a le plus – et le plus tôt – chercher à appliquer l’outil informatique. Cela s’explique sans doute à la fois par la croissance exponentielle de la demande sociale d’apprentissage des langues et par une certaine tradition d’autodidaxie dans ce domaine ; une autre raison moins positive pourrait être que la vision de l’apprentissage des langues, jusque vers la fin des années soixante-dix, était très béhavioriste et s’accommodait donc bien des applications de type « drill and practice » (exercices structuraux) que l’on réalisait au début de l’informatique éducative [2].

L’édition 2013 du salon Expolangues se déroulera du 6 au 9 février prochain et sera consacré aux utilisations du "numérique" pour l’enseignement et l’apprentissage des langues. Il est possible d’obtenir des entrées gratuites sur le site de l’événement : http://www.expolangues.fr/

[1voir aussi :

  • Mangenot, F., Penilla, F. (2009). "Internet, tâches et vie réelle". Le Français dans le monde Recherches et applications 45, Paris, Clé International, pp. 82-90.
  • Ollivier, Christian (2009) : « Mettre en oeuvre une approche interactionnelle sur le Web 2.0″. In : Liria, Ph. (éd.) : L’approche actionnelle dans l’enseignement des langues. Barcelone : Difusion, 263-285.

[2Mangenot, F., « L’apprentissage des langues », dans Legros, D., Crinon, J.,
Psychologie des apprentissages et multimédias, Armand Colin, Paris, 2002, p. 129


Accueil | Contact | En résumé | | Statistiques du site | Crédits photo | Visiteurs : 1073701

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.20 + AHUNTSIC

Creative Commons License