Logo universités

Analyse et recherche sur les TICE Barre oblique

Des Moocs à Google, des questions culturelles

mercredi 23 janvier 2013.


Cette brève présente trois textes et une vidéo qui peuvent a priori paraître indépendants. Pourtant, nous émettons l’hypothèse qu’il existe entre eux, au moins une question commune, celle de la diversité des cultures.

La première référence est un documentaire sur les langues rares parlées en Europe et dont la survie est menacée.

Le texte d’Hudrisier (2006) aborde l’enjeu de la normalisation qui réside selon lui dans « la qualité, l’intelligence et la spécificité culturelle de nos savoir-faire et de nos savoir-penser. » (p14) Il explique les difficultés que des acteurs, créant des normes et des standards peuvent ressentir d’une part, pour avoir des positions suffisamment fortes et d’autre part pour faire comprendre les diversités institutionnelles, juridiques, techniques, culturelles, linguistiques et la légitimité d’ouverture vers plus de choix de styles pédagogiques. (p8-10) « Les particularismes de nos langues maternelles conditionnent en effet notre capacité à penser le monde » (p10)

Le texte de Riemens (2009) est une forme de critique de l’omniprésence de Google mais aborde surtout l’enjeu éducatif d’étayer la capacité de l’internaute à faire les recherches selon sa propre stratégie, avec des critères que lui-même a défini, et de la façon la plus consciente possible. Il dénonce la dépendance et la confiance aveugle, sans réflexion que l’internaute voue dans une machine. « Nous restons passifs, amorphes, l’esprit vide, en adoration face à l’oracle. » (p66)

Quant à Daniel (2012), il se demande si les Moocs vont être investis pour des institutionnels de manière à développer des modèles pédagogiques divers issus de réflexions de qualité sur l’enseignement sans pour autant devenir des modèles d’une forme de néo-colonialisme (p18-20). S’appuyant sur le livre de Boyer [1], il écrit que « The broader purpose of Boyer’s book was to encourage the emergence of a scholarship of teaching alongside the scholarships of discovery (research), integration (multidisciplinary) and application (development). Placing their xMOOCs in the public domain for a worldwide audience will oblige institutions to do more than pay lip service to importance of teaching and put it at the core their missions. This is the real revolution of MOOCs. » (p20)

Ressources associées

Daniel, J. (2012). Making Sense of MOOCs : Musings in a Maze of Myth, Paradox and Possibility (p. 26). Séoul : Korea National Open University. PDF, 26p, Retrieved from

Hudrisier H., (2006). La normalisation peut-elle devenir garante de pédagogies numériques plurielles ?, PDF, 19p, En ligne

Riemens P., Moulier Boutang Y., Kyrou A., (2009). « Contre l’hégémonie de Google, Cultivons l’anarchisme des connaissances. Une discussion avec l’un des membres du groupe Ippolita », in revue Multitudes, 1/2009, n° 36, pp62-70, PDF, 10p, En ligne . DOI : 10.3917/mult.036.0062

Conseil de l’Europe, Producteur, Sauver ma langue, un web documentaire sur les langues minoritaires en Europe En ligne

[1Boyer, E. L. (1990). Scholarship Reconsidered : Priorities of the Professoriate. Princeton, New Jersey : Princeton University Press, The Carnegie Foundation for the Advancement of Teaching


 

Accueil | Abonnement | Contact | | Statistiques du site | Mentions légales

ISSN : 2610-1920 - Site réalisé avec SPIP 3.0.20 [22255]