Déclaration de Yaoundé sur la recherche et le développement (mars 2010)

Intégration des Ressources ouvertes et libres pour la recherche et le développement dans les systèmes éducatifs en Afrique

vendredi 16 avril 2010 par Eric-Normand Thibeault

Mots-clés

LA DÉCLARATION DE YAOUNDÉ SUR LA RECHERCHE ET LE DÉVELOPPEMENT

Intégration des Ressources ouvertes et libres pour la recherche et le développement dans les systèmes éducatifs en Afrique

Conférence internationale sur les TIC pour l’Afrique 2010 (ICT4A 2010)
Yaoundé, Cameroun – 27 mars 2010

NOTE INTRODUCTIVE

Cette brève relate une collaboration entre deux chercheurs issus du Laboratoire Education et Apprentissage (EDA) de l’Université Paris-Descartes.

Madame Marcelline Djeumenit Chamabe, docteur et enseignante à l’Ecole Normale Supérieure de Yaoundé et Eric-Normand Thibeault, doctorant à Université Paris Descartes, Faculté de sciences humaines et sociales-Sorbonne ont contribué aux travaux et à la Déclaration dans le cadre de la Conférence internationale sur les technologies de l’information et des communications (TIC) pour l’Afrique qui s’est déroulée du 24 au 28 mars 2010 à Yaoundé au Cameroun.

Au sein d’une Conférence entièrement anglophone, Mme. Djeumenit Chamabe et M. Thibeault ont su contribuer à la valorisation de la langue française et par leur implication valoriser les expériences menées en francophonie en ce qui a trait aux pratiques et à l’usage des TIC dans le milieu éducatif en Afrique francophone.

La version française de la Déclaration est la suivante :

LA DÉCLARATION DE YAOUNDÉ SUR LA RECHERCHE ET LE DÉVELOPPEMENT

Intégration des Ressources ouvertes et libres pour la recherche et le développement dans les systèmes éducatifs en Afrique

Prenant en compte

La nécessité d’intégrer les Ressources ouvertes et libres en éducation (ROLE) dans la promotion de la recherche locale dans les domaines des sciences telles que : les mathématiques, l’éducation, les technologies, l’ingénierie et le secteur des affaires.

Constatant que

Les Ressources ouvertes et libres en éducation peuvent servir de moteur pour le développement durable auprès des institutions affiliées souhaitant promouvoir l’usage des TIC ainsi que contribuer au développement et à l’éducation pour tous et favoriser l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) définit par les Nations unies.

Attendu que les institutions participantes

À l’initiative de la Conférence internationale sur les technologies de l’information et des communications (TIC) pour le développement en Afrique 2010, en partenariat avec les réseaux africains pour la promotion des TIC ;

Les institutions telles que l’Université de Makerere Uganda, l’Université de Bâton Rouge en Louisiane, le Centre des technologies de l’information pour le développement, Southern University en Louisiane (USA), Auburn University et les organisations internationales telles que l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Réseau centre et ouest africain de recherche en Éducation (ROCARE), Merlot Africa Network et Local ICT green Companies, Atlantic Computing au Sénégal ;

Les partenaires de la Déclaration reconnaissent que le développement des ROLE nécessite un engagement planétaire. Cependant, la recherche liée à l’intégration des ROLE pour renforcer les capacités institutionnelles dans le secteur de l’éducation reste limitée et les bonnes pratiques dans l’utilisation des ressources théoriques axées sur les ROLE demeurent sous documentée en matière scientifique

Conviennent

Suite aux discussions et réflexions sur les potentialités de l’éducation à distance et l’apport des Ressources ouvertes et libres en éducation (ROLE), les signataires de la présente Déclaration entendent collaborer ensemble afin d’encourager et de soutenir les pratiques et les usages des TIC dans le secteur de l’éducation en Afrique.

Les institutions participantes et collaborateurs mentionnée ci-haut ont adopté cette déclaration nommée : « Déclaration de Yaoundé sur les ressources libres en éducation pour la recherche et le développement » après l’identification de bonnes pratiques et les apports spécifiques.
L’objet même de la Déclaration vise la création d’un réseau international de collaborateurs afin de promouvoir l’intégration des ressources libres dans le domaine de l’éducation.

Axes prioritaires

La « Déclaration de Yaoundé sur les ressources libres en éducation pour la recherche et le développement » définit six axes prioritaires spécifiques pour l’Afrique :

1) Développer et valider les divers instruments de recherches pour l’accès aux ROLE et promouvoir la formation à distance entre les institutions éducatives partenaires ;
2) Identifier les besoins de développement professionnels pour l’intégration des ROLE dans l’enseignement ; la délivrance des parcours de formation en ligne dans les différentes institutions de formation ;
3) Renforcer les capacités pour la formation des tuteurs et des enseignants en vu de l’utilisation effective des ROLE pour la formation à distance et la valorisation des ressources locales présente sur le continent africain ;
4) Encourager le développement et l’échange des ressources numériques de qualité ;
5) Accroître la disponibilité des ressources libres et ouvertes, des logiciels et des ROLE pour faciliter le management et le développement de nouvelles formations en ligne ;
6) Publier les bonnes pratiques d’utilisation des ROLE dans des revues et publications aussi bien que les thèses de doctorat et de maîtrise dirigées et soutenues par les membres du réseau.

La collaboration institutionnelle en réseau a pour objectif de faciliter le partenariat international. De telles collaborations sont indispensables pour promouvoir la diversité culturelle et combattre les problèmes d’accès numériques. Dans le cadre de la présente Déclaration, il est souhaité la production de recherches communes dont les résultats apporteront une contribution commune à l’utilisation accrue des ROLE et ses potentialités pour la promotion de la formation à distance contribuant à ainsi à la construction et aux développements de la jeune génération du continent africain.

Yaoundé, Cameroun (Afrique centrale)

En date du 27 mars, 2010


titre documents joints

Conférence internationale sur les TIC pour l’Afrique 2010

15 avril 2010
info document : Word
140.5 ko

Les Ressources ouvertes et libres en éducation peuvent servir de moteur pour le développement durable auprès des institutions affiliées souhaitant promouvoir l’usage des TIC ainsi que contribuer au développement et à l’éducation pour tous


Accueil | Contact | En résumé | | Statistiques du site | Crédits photo | Visiteurs : 1768 / 1113635

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Etat des recherches  Suivre la vie du site Infrastructures, systèmes et politiques publiques   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.20 + AHUNTSIC

Creative Commons License