L’étude des politiques publiques : trois grands écueils à éviter

lundi 27 octobre 2008 par Georges-Louis Baron

Dépendante, plus ou moins étroitement, des politiques de développement des technologies d’information et de communication dans les systèmes d’enseignement (TICE), la recherche dans ce domaine ne sait pas toujours prendre la distance nécessaire à une compréhension des cadres politiques ni tirer partie des derniers travaux scientifiques relatifs à l’analyse de l’action publique.

Afin d’accompagner les jeunes chercheurs dans l’analyse de ces phénomènes, le premier volet de notre réflexion s’attachera à pointer les dérives d’analyses mal arrimées et le second volet montre les bénéfices d’un ancrage dans la science politique et la sociologie des institutions. Loin de remettre en cause la pertinence des cadres ouverts par les sciences de l’information et de la communication et les sciences de l’éducation, ce texte, à la suite d’autres écrits produits dans ces champs scientifiques, défend l’idée, simple mais parfois négligée, que pour articuler des approches et tendre vers ce que Bernard Miège nomme « l’interdisciplinarité exigeante », il est indispensable de maîtriser les cadres propres aux disciplines en référence et d’identifier les espaces charnières, véritables nœuds de la réflexion où s’opèrent, souvent après un long travail, ces articulations.

Voir la suite dans le fichier attaché


titre documents joints

politiques publiques

27 octobre 2008
info document : PDF
137.2 ko

Voici un texte de synthèse produit par F. Thibault


Accueil | Contact | En résumé | | Statistiques du site | Crédits photo | Visiteurs : 1107 / 273931

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Etat des recherches  Suivre la vie du site Infrastructures, systèmes et politiques publiques   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License