Contribution à l’étude du milieu de la recherche en TICE

A propos du repérage des chercheurs en TICE

Document de travail
dimanche 13 avril 2008 par Georges-Louis Baron

Contexte

Au cours du temps, les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont sensible­ment évolué. Le front de vague du développement technique n’est plus maintenant Internet, pratiquement banalisé (un des indices assez sûrs est la fréquence de l’expression globalisante « l’outil internet »). Il n’est pas non plus le e-learning, qui a donné lieu à nombre de recherches (avant même d’ailleurs que l’expression n’ait été mise en circulation), qui est un objet mal défini, souffrant de contamination avec la notion de formation à distance. Le nouveau front est désormais sans doute l’énigmatique et flou « web 2.0 ».

Dans le même temps, des phénomènes de structuration importants du milieu de la recherche sur les TIC en éducation (souvent appelées TICE) ont eu lieu depuis une dizaine d’années.

La notion d’environnement informatisé pour l’apprentissage humain (EIAH) a connu un grand succès. Elle a servi à rassembler, et accueillir, depuis 1998, une série importante de colloques, d’écoles d’été, de thèses de doctorat ainsi qu’une archive ouverte européenne (TELEARN1). Les promoteurs de cette idée sont des informaticiens, alliés à des spécialistes de sciences humaines et sociales.

L’approche instrumentale, introduite puis diffusée après 1995 grâce aux travaux de P. Rabardel, complétée par la vulgarisation des travaux dY. Engeström après 1998, s’est répandue. Elle a notamment influencé les travaux de didactiques en fournissant un cadre théorique adapté à l’étude des logiciels dans l’apprentissage.

Les technologies se diffusant largement dans la société et à l’école, les recherches d’inspiration sociologique sur leurs effets ont pris leur essor.
Un repérage rapide montre que les équipes de recherche ont aussi évolué assez rapidement. Désormais, elles travaillent en nombre croissant sur des projets à court terme financés dans le cadre d’appels d’offres sélectifs, parfois menés en relation avec des entreprises. Les leaders historiques, qui ont apporté beaucoup au champ ont pour la plupart diminué ou cessé leurs activités, ou vont bientôt le faire, tandis que de nouveaux arrivants sont entrés dans l’arène, ce qui va contribuer certainement à faire évoluer le champ.

Or, si les orientations de la recherche en TICE ont déjà donné lieu à différents travaux d’analyse (cf. en particulier le site http://www.adjectif.net), à notre connaissance ce n’est pas le cas sur les acteurs de la recherche eux-même.

Il y a de bonnes raisons à cela : ces acteurs l’ont été pendant des durées variables, en fonction de l’évolution d’intérêts personnels et d’opportunités institutionnelles. Seuls quelques-uns ont réellement travaillé dans le domaine pendant une période de temps importante.
Le texte qui suit analyse les difficultés du repérage des chercheurs dans le domaine des TICE. Il ne s’agit que d’une ébauche. M’intéressant aux pionniers, je ne citerai, très brièvement, que des personnes n’étant plus en activité professionnelle.

Repérages des chercheurs en TICE en 2008 : plusieurs difficultés

Délimitation du champ

Pour mémoire, une première difficulté du repérage des chercheurs du champ des TICE tient aux contours évolutifs de ce que sont les technologies de l’information et de la communication. Il est bien établi qu’une série de vagues d’introduction et de banalisation en milieu éducatif d’équipements techniques modernes dépendant d’infrastructures de diffusion ont déferlé : audio visuel, machines à enseigner, laboratoires de langues, ordinateurs, télématique, multimédia, internet, etc. Les technologies support ont donc périodiquement changé.

Cependant, l’histoire montre, par delà les discontinuités rapides des vagues technologiques, une évolution lente et continue des idées qui leur sont liées. On peut, sans grande difficulté, considérer l’ensemble des recherches s’intéressant aux différentes formes d’utilisation des TICE comme un champ au sens de P. Bourdieu, caractérisé par un système de tensions opposant notamment :

  • La technologie éducative (outils du maître) et l’instrumentation d’apprentissages (outils de l’élève).
  • Ce qui relève plutôt d’un outil ou d’un objet d’enseignement, de classer dans l’ensemble tout un ensemble de recherches s’intéressant à l’informatique comme objet de formation et de culture et qui relèvent donc plutôt de la didactique de l’informatique.

Une recherche largement pluridisciplinaire, des trajectoires de recherche plurithématiques

Étant donné le caractère émergent des TIC, les recherches qui en ont étudié les usages éducatifs se sont rattachées à des communautés disciplinaires existantes : informatique, psychologie, sciences de l’éducation sciences de l’information et de la communi­cation, didactiques de disciplines d’enseignement, sociologie. Les communautés thématiques qui ont vu le jour, autour de colloques, programmes de recherche et institutions divers, ont revendiqué en général cet aspect pluridisciplinaire. De manière intéressante, elles ont longtemps été relativement tolérantes à l’égard de modes de recherche relevant en fait de la recherche-action et même de l’innovation pédagogique.

Un certain nombre de chercheurs n’ont alors fait que passer dans le domaine ou n’y ont séjourné que de manière « secondaire ».

  • Ainsi, un chercheur comme Gisèle Tessier, spécialiste de sciences de l’éducation, maintenant retirée de la vie active, n’a été active dans le champ des TIC qu’à partir de 2000. Elle y a dirigé deux thèses, d’ailleurs remarquées, sur les technologies, toutes deux en 2006 : J-M Turban et Yang Mi Koo.
  • Un chercheur comme Michel Caillot, qui a pris sa retraite en 2006, spécialiste de didactique des sciences, s’est intéressé aux systèmes experts pour l’enseignement dès les années 1980. Parmi les thèses qu’il a dirigées, les technologies occupent parfois une part prédominante (par exemple Kalogiannakis, 2004). Mais l’accent a toujours plutôt porté sur des questions proprement didactiques comme celle du rapport au savoir.

En revanche, certaines personnes ont contribué au champ dans la durée, y consacrant beaucoup d’énergie et de talent, dirigeant des thèses et publiant des textes de référence, parfois structurant des communautés unies par un intérêt pour certains aspects des technologies en éducation.
Elles sont nombreuses et il est impossible de les citer toutes ici. La liste qui suit a un caractère délibérément sélectif et subjectif. Des références bibliographiques en fin d’article permettent d’en savoir plus sur les noms cités.

Essai de repérage de pionniers

En sciences humaines et sociales

En se limitant à ceux et celles qui ont dirigé des thèses, une série de noms me vient à l’esprit :

  • Annie Bireaud, Geneviève Jacquinot (pionnière de l’audio visuel et du multimédia), Gabriel Langouët (sociologue de l’éducation qui travailla dès les années 80 sur les enjeux sociologiques de l’usage de technologies éducatives), Lê Thanh Khoi (économiste de formation qui fut l’auteur de réflexions pénétrantes sur l’industrialisation de l’enseignement dans les années 60), Monique Linard (qui travailla aussi bien sur l’audio-visuel que sur les environnements informatisés), Jacques Perriault (spécialiste de sciences de l’information et de la communication), Daniel Poisson, Josette Poinssac.
  • En psychologie, bien des chercheurs ont accompagné les travaux sur l’enseignement programmé, dès les années 60. Plus récemment, je pense aux noms de Janine Rogalski et Renan Samurçay, dont les travaux sur la simulation ont joué un grand rôle.

En informatique

De nombreux noms peuvent être cités. Parmi les personnes qui ont eu un rapport étroit avec l’éducation, je pense à Jacques Hebenstreit, qui a lancé en France dans les années 70 les travaux sur la simulation en éducation, Jean-Marie Laborde, qui avec Colette Laborde a développé et mis à l’épreuve le système de géométrie dynamique CABRI-géomètre, Claude Pair, pionner de l’informatique, directeur des lycées de 1981 à 1985 puis recteur, Maryse Quéré (élève du précédent), spécialiste de l’enseignement assisté par ordinateur, qui a également eu une carrière de responsable dans l’administration (directeur de l’information et de la communication au ministère de l’éducation nationale puis recteur), Gérard Weidenfeld, qui a travaillé en informatique comme en sciences de l’information et de la communication, et à tant d’autres. Une mention spéciale est d’après moi due à Martial Vivet, spécialiste d’intelligence artificielle disparu en 1999, a clairement centré toute son activité sur la question de l’informatique en éducation, participant souvent à des jurys de thèses en sciences de l’éducation. On peut également citer Françoise Madaule, spécialiste de l’enseignement assisté par ordinateur.

Innovateurs en recherche et praticiens
Par ailleurs, de nombreux chercheurs, praticiens et décideurs ont joué un rôle capital à l’interface de la recherche et de l’innovation dans le domaine de la technologie éducative : par exemple Henri Dieuzeide, Jean Valérien, Robert Quinot, Étienne Brunswic, Robert Lefranc, Régine Thomas et Annette Bon.

Quelles perspectives ?

Le temps passant, de nouvelles générations de chercheurs, formées par les précédentes, deviennent actives, perpétuant pour une part les approches qui leur ont été enseignées et, pour une part, apportant un point de vue nouveau. Pour leur part, les technologies de l’information et de la communication évoluent sans cesse. Parce qu’elles renouvellent des activités d’apprentissage et d’enseignement, elles posent et continueront à poser des questions intéressant la recherche en éducation.
Certaines de ces questions restent à peu près invariantes quelles que soient les technologies. D’autres, très liées à un type de technologie, finissent par disparaître tandis que de nouvelles questions apparaissent. Par exemple, actuellement celles qui sont liées aux impacts de systèmes fondés sur le partage et la mutualisation de ressources, aux modes d’appropriation des jeunes à l’école et en dehors de l’école, celles liés à l’évolution des modes de régulation de l’éducation, etc.
Il est en revanche possible de se demander si la thématique des environnements informatisés spécialement conçus pour l’apprentissage ne va pas évoluer vers des problématiques plus larges, dans lesquelles ce qui sera en jeu ce sera l’identification des modes d’appropriation de nouvelles classes d’instruments informatisés et les impacts qui peuvent être observés sur des situations d’éducation et de formation.
S’il est difficile de prédire précisément les évolutions à venir, on peut cependant gager qu’elles dépendront des personnes en situation de diriger des thèses et des institutions leur offrant les moyens de travailler.

Références

BARON Georges-Louis, BRUILLARD Eric (1996). - L’informatique et ses usagers dans l’éducation. - Paris : PUF. - 312 p. - (L’Educateur). - ISBN : 2-13-047492-6.

BELISLE Claire, LINARD Monique (1996). - Quelles nouvelles compétences des acteurs de la formation dans le contexte des TIC ?. - Education permanente : Technologies et approches nouvelles en formation ; 127, 1996-2. pp. 19-47.- ISSN : 0339-7513.

BERGER, Guy (1982). - Technologie et behaviorisme une rencontre essentielle et malencontreuse. - In : . Actes du colloque "Les formes médiatisées de la communication éducative (09- 11.11.1982)". Ecole normale supérieure de saint Cloud. - http://archive-edutice.ccsd.cnrs.fr/edutice-00000771. [21/02/2005].

CUEFF Gaëlle, BARON Georges-Louis, BON Annette, MARTINEAU Monique, et al. (1994). - Audiovisuel et formation des enseignants : Actes du colloque des 23, 24, 25 novembre 1992. ‚Äì Paris : INRP. - 383 p. - ISBN : 2-7342-0409-6.

DERYCKE Alain (2002). - Sept questions sur le e-learning : vers une problématique nouvelle pour la recherche ?. - In : BARON Georges-Louis, BRUILLARD Eric. Les technologies en éducation : perspectives de recherche et questions vives - Actes du Symposium international francophone. Paris, 31 janvier-1er février 2002. Paris : INRP. - p. 27-39. ISBN : 2-7342-0877-6.

DIEUZEIDE, Henri (1982). - Marchands et prophètes en technologie de l’éducation. - In : collectif. Actes du colloque "Les formes médiatisées de la communication éducative". École normale supérieure de Saint-Cloud. - http://archive-edutice.ccsd.cnrs.fr/edutice-00000772. [12/04/2006].

DIEUZEIDE, Henri (1989). - Que sait-on de l’informatique pédagogique en Europe ? Progrès ou dérive ?. - In : . Nouvelles réformes ou changements sans réformes ?, colloque international de l’AFEC, deuxième partie : représentations et comportements des acteurs sociaux, changements induits par les nouvelles technologies éducatives. - pp. 135-141. - Association Francophone d’Education Comparée.

JACQUINOT Geneviève (1985). - L’école devant les écrans. - Paris : ESF. - 135 p. - (Sciences de l’éducation). - ISBN : 2-7101-0532-2.
KOO, Yang MI (2004). - La formation à distance comme facteur de développement de l’autoformation : utopie ou chance pour l’enseignement supérieur ?. - Thèse de Doctorat d’Université : Sciences de l’éducation, Université Rennes 2 / ss. la dir. de Gisèle Tessier, 15/12/2004.

LA PASSARDIERE Brigitte de, LE CALVEZ Françoise, MADAULE Françoise (1987). - Apports de l’EAO dans l’enseignement de l’informatique. - In : . Actes du congrès francophone sur l’enseignement assisté par ordinateur. Cap d’Agde : Agence de l’informatique. - pp. 235-246. - ISBN : 2-86581-034-8.

LABORDE Colette (1998). - Relationship between the spacial and theorical in geometry : the role of computer dynamic representations in problem solving. - In : TINSLEY David, JOHNSON David C.. Information and Communications Technologies in School Mathematics-IFIP TC3/WG3.1 Working Conference on Secondary School Mathematics in the World of Communication Technology : Learning, Teaching and the Curriculum, 26-31 october 1997, Grenoble, France. London : Chapman & Hall ; Laxenburg : IFIP. - pp. 183-194. - ISBN : 0-412-82100-1.

LABORDE Jean-Marie (1998). - Towards more natural interfaces. - In : TINSLEY David, JOHNSON David C.. Information and Communications Technologies in School Mathematics-IFIP TC3/WG3.1 Working Conference on Secondary School Mathematics in the World of Communication Technology : Learning, Teaching and the Curriculum, 26-31 october 1997, Grenoble, France. London : Chapman & Hall ; Laxenburg : IFIP. - pp. 71-76. - ISBN : 0-412-82100-1.

LANGOUËT, Gabriel (1982). - Technologie de l’Education et démocratisation de l’enseignement : méthodes pédagogiques et classes sociales. - Paris : PUF. - 185 p. ISBN : 2-13-037453-0.

LANGOUET Gabriel (1986). - Innovations pédagogiques et technologies éducatives. - Revue française de pédagogie ; n° 76. - pp. .25-29.- ISSN : 0556-7807.

LE THAN KHOI, (1967). - L’industrie de l’enseignement. - Paris : éditions de Minuit. - 419 p.

LEFRANC Robert (1985). - De l’audio-visuel auxiliaire aux systèmes multimédia d’enseignement ; le cas des systèmes français d’enseignement supérieur à distance. - Doctorat d’etat, Université René Descartes-Paris V, 1985. - 3 tomes.

LINARD Monique (1990). - Des machines et des hommes : apprendre avec les nouvelles technologies. - Paris : Editions universitaires. - 240 p. - (Savoir et formation). - ISBN : 2-7113-0425-6.

PAIR Claude (1987). - Informatique et lutte contre l’échec scolaire. - Psychologie française ; n° 32-4. - pp. 293-299.

PAIR Claude (1988). - Je ne sais (toujours) pas enseigner la programmation. - Informatiques, revue pour l’enseignement de l’informatique ; n° 2. - pp. 5-14.- ISSN : 0987-7312.

PERRIAULT Jacques (1989). - La logique de l’usage ; essai sur les machines à communiquer. - Paris : Flammarion. - 253 p. - ISBN : 2-08-066050-0.
PERRIAULT Jacques (1996). - La communication du savoir à distance. - Paris : L’Harmattan. - 255p. - (Education et formation). - ISBN : 2-7384-4342-7.

POISSON Daniel (1998). - Apprendre en autonomie avec les nouvelles technologies : nouveau rôle de l’enseignant. - In : . Colloque : Les Nouvelles technologies de communication et l’accès aux savoirs : Quels paris pour l’avenir ? Reims le 7/10/1998 / organisé par le CAFOC et l’IUFM de Reims. Deuxièmes rencontres de l’éducation et de la formation en Champagne-Ardenne. Reims : CRDP de Champagne-Ardennes. - pp.37-46. - ISBN : 2.86633.320.9.

QUÉRÉ, Maryse (1991). - Systèmes experts et enseignement assisté par ordinateur. - Paris : Ophrys. - 299 p. - L’auteur est le dir. de publication. - ISBN : 2-7080-0648-7.

ROGALSKI Janine (1988). - Enseignement de méthodes de programmation dans l’initiation à l’informatique. - In : Colloque francophone sur la didactique de l’informatique. 1. 1988. Paris. Actes du colloque francophone sur la didactique de l’informatique. Paris 1, 2 et 3 septembre 1988. Paris : EPI. - pp.61-72 : bibliogr.- ISSN : 0758-590X.

ROGALSKI Janine, SAMURCAY Renan (1986). - Les Problèmes cognitifs rencontrés par des élèves de l’enseignement secondaire dans l’apprentissage de l’informatique. - Journal européen de psychologie de l’éducation ; vol. 1, n° 2. - pp. 97-110.- ISSN : 0256-2928.

ROGALSKI Janine, SAMURCAY Renan (1998). - Exploitation didactique des situations de simulation. - Le travail humain ; tome 61, n° 4. - pp. 333-359.- ISSN : 0041-1868.

SAMURCAY Renan, ROUCHIER André (1985). - De "faire" à "faire faire" : planification d’actions dans la situation de programmation. - Enfance : L’ordinateur et l’écolier (II) : recherches expérimentales ; n° 2-3. - pp. 241-254.- ISSN : 0013-7645.

TURBAN, Jean-Marc (2004). - formative, combinaison des logiques de l’action (intégration, stratégie, subjectivation). - : Sciences de l’éducation, Université de Rennes 2 / ss. la dir. de Gisèle TESSIER, . - http://tel.archives-ouvertes.fr/edutice-00000767/fr/. [23/01/2008].

VALERIEN Jean, GUIDON Jacques, WALLET Jacques, BRUNSWIC Etienne ; Groupe de travail de l’ADEA sur l’enseignement à distance et l’apprentissage libre (2003). - Enseignement à distance et apprentissage libre en Afrique subsaharienne : état des lieux dans les pays francophones fin 2001. - Ile Maurice : Association pour le développement de l’éducation en Afrique. - 136 p. - ISBN : 92-9178-040-5.

VIVET Martial, BRUILLARD Eric, GRANDBASTIEN Monique (2000). - Des Robots pour apprendre. - In : . BRUILLARD, Eric, GRANDBASTIEN, Monique, dirs . Paris : Hermès Science. - pp.17-60. - ISBN : 2-7462-0232-8.- ISSN : 1265-1338.

http://telearn.noe-kaleidoscope.org/open-archive/browse.


Accueil | Contact | En résumé | | Statistiques du site | Crédits photo | Visiteurs : 4470 / 1072474

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Archives  Suivre la vie du site Contributions de la première phase  Suivre la vie du site Revue critique des courants de recherche en TICE   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.20 + AHUNTSIC

Creative Commons License