Création d’un réseau francophone de recherche pour les technologies informatisées à l’école : le réseau AFTIE

vendredi 5 décembre 2014 par François Villemonteix

Naissance d’un réseau de chercheurs francophones

Un nouveau réseau international de chercheurs francophone vient de voir le jour. Sous un format associatif, le réseau AFTIE (Association francophone pour les technologies informatisées en éducation) s’est donné comme objectif de réunir les chercheurs francophones ayant un intérêt pour l’apprentissage et l’enseignement de l’informatique et des technologies informatisées dans la sphère scolaire. En quelques lignes, nous vous proposons de resituer les enjeux initiaux qui ont prévalu à sa création et les modalités de son action.

De multiples travaux de recherche issus de communautés francophones ont été menés au cours de ces vingt dernières années, sur l’importance prise par l’utilisation des technologies informatisées dans le milieu éducatif et sur la nécessité de développer une culture technique, informatique et informationnelle chez l’ensemble des acteurs concernés, enseignants, superviseurs et élèves. Ils ont souvent montré la pauvreté ou l’absence de conceptualisation chez les utilisateurs, qu’il s’agisse des logiciels de bureautique (traitement de texte, tableur) ou des moteurs de recherche sur le web par exemple.

La question insistante de l’informatique en éducation

Dès lors, la question de l’informatique est posée. Cette dernière est tout à la fois une science, qui étudie les mécanismes de collecte et représentation de l’information ainsi que les mécanismes de la programmation et un ensemble de techniques, reposant sur des outils pour traiter l’information, la communiquer et la diffuser. Elle intervient dans tous les processus se déroulant derrière l’écran.

Il est vrai que c’est le terme « numérique » qui est désormais au premier plan. Il englobe aujourd’hui plusieurs visions reliées à l’utilisation des technologies informatisées : enjeux sociaux de l’utilisation des technologies ; technologie éducative dans sa dimension conception ; approche didactique concernant notamment l’utilisation de logiciels didactisés conçus pour les apprentissages disciplinaires ; apprentissage de l’informatique ayant trait à la science du traitement de l’information, organisée autour de l’algorithmique et la programmation.

Les dispositifs institutionnels de certifications actuellement en vigueur en France (B2I et C2I2E), sont centrées sur l’appropriation de compétences. Ils présentent l’inconvénient de ne pas considérer les savoirs en jeu lors des utilisations des technologies informatisées en insistant sur les savoir-faire et les procédures. De plus, les compétences à construire ne trouvent aucune base curriculaire dans les disciplines dispensées au cours de l’enseignement obligatoire. Or les programmes scolaires, quelles que soient les disciplines et les niveaux de classe, déterminent fortement l’activité pédagogique des enseignants.

Comment prendre en compte cette dimension informatique dès l’école primaire ? Cette question a récemment trouvé un certain écho dans les médias, avec l’idée de promouvoir la programmation, curieusement rebaptisée « codage », ce qui réactualise des idées qui ont connu une grande faveur dans les années 1980.

Enjeu et mode de fonctionnement du réseau AFTIE

L’enjeu du réseau AFTIE est d’abord de favoriser l’échange, dans un cadre francophone, autour des questions d’apprentissage et d’enseignement de l’informatique et des technologies informatisées à l’école. Cela concerne des chercheurs issus de différentes disciplines : sciences de l’éducation, informatique, sciences de l’information-communication, psychologie, sciences politiques, etc. Le réseau est également ouvert aux professionnels et institutions.

Au-delà, une des finalités pratiques du réseau est de contribuer à ce que les élèves, tous les élèves, dès le début de leur scolarité, soient familiarisés avec ce qui constitue désormais l’un des fondements de la culture générale portant sur le traitement de l’information.

Le réseau veillera donc à amplifier la communication autour de travaux en cours ou achevés et d’en assurer une diffusion élargie, aux mondes de la recherche, aux professionnels et institutions éducatives. En effet, il ambitionne également de nourrir la réflexion des acteurs politiques et des institutions publiques d’éducation des pays membres, dans l’élaboration de curricula et de dispositifs de formation, en particulier ceux des enseignants de l’école obligatoire.

L’idée d’un réseau est d’avancer de manière collective. Les projets donneront lieu à des fédérations plus élargies de chercheurs et professionnels. L’existence d’un réseau a pour vertu de partager davantage de ressources, d’accéder à davantage d’information et d’aider à la construction de réponses plus efficaces aux projets poursuivis.

Tous les chercheurs francophones, tous les enseignants, formateurs, superviseurs acteurs du domaine et intéressés par les problématiques scientifiques liées à la question des technologies informatisées en milieu scolaire sont bienvenus.

Un premier groupe de chercheurs, déjà investis dans de multiples projets de recherches intégrant les problématiques d’enseignement de l’informatique ont ainsi créé AFTIE, un réseau international francophone consacré à l’enseignement et l’apprentissage de l’informatique et des technologies informatisées à l’école.

François Villemonteix, Jacques Béziat, Béatrice Drot-Delange, Georges-Louis Baron, Eric Bruillard et Vassilis Komis sont les créateurs de l’association Loi 1901 qui constitue l’assise du réseau AFTIE.

Le réseau AFTIE soutient dès aujourd’hui plusieurs initiatives dans le champ :

  • La deuxième édition du colloque éTIC, orienté plus spécifiquement sur l’école primaire, les 14, 15 et 16 octobre 2015 à l’université de Cergy-Pontoise et le colloque ATAMÉ (Artefacts tactiles et mobiles en Education) qui aura lieu aux mêmes dates.
  • Le colloque DIDAPRO (DIDASTIC) prépare sa 6e édition en janvier 2016 à Liège Plusieurs revues du champ s’intéressent déjà aux questions de pédagogie instrumentée : STICEF, FRANTICE et ADJECTIF. Ces revues feront écho aux activités du réseau et offriront des opportunités de réalisation de numéros spéciaux sur la question de l’enseignement de l’informatique, en France, comme à l’étranger.

Prochainement, un site sera créé et permettra d’adhérer à l’association AFTIE. La création du site sera annoncée sur le site du portique Adjectif.net.


Accueil | Contact | En résumé | | Statistiques du site | Crédits photo | Visiteurs : 2892 / 1072472

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Informations générales   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.20 + AHUNTSIC

Creative Commons License